La nouvelle littéraire en détail

Le 09/09/2023 0

La question de la définition de la nouvelle revient sans cesse, petite piqûre de rappel à l’occasion de la rentrée.

La nouvelle littéraire est une brève fiction qui rappelle une forme de réalité, parfois assimilable aux faits divers. Courte par nature, la nouvelle littéraire comporte peu de personnages, peu d’actions et peu de lieux. Souvent, l’action est menée par un seul personnage.
Que l’on ait affaire à une nouvelle fantastique, réaliste, policière ou de science-fiction, les états d’âme du personnage principal, ses hésitations, ses réflexions, occupent une large part du récit. L’élément déclencheur est une atteinte à l’une des caractéristiques bien ancrée dans la personnalité du protagoniste : la vieille fille rencontre un joli cœur, l’avare trouve une pièce, etc. L’intrigue repose sur le cheminement du personnage principal à la suite de cet élément déclencheur.
En raison de la brièveté de la nouvelle, les caractéristiques psychologiques sont mises en valeur. Pour donner corps à un portrait, l’auteur confère une caractéristique prédominante à son personnage principal et fait en sorte qu’elle soit déterminante dans le déroulement de l’intrigue : inutile à la vieille fille d’être riche, cultivée ou voyageuse si ces traits n’expliquent rien.

Une nouvelle littéraire bien conçue se termine par un évènement inattendu ou mystérieux capable de déclencher une réflexion chez le lecteur. La fin appelée chute est un point fort dans la narration, un coup de fouet soudain, qui serait la raison d’être même de la nouvelle. Selon cette perspective, toute la narration doit converger vers ce dénouement surprenant. Pour construire une nouvelle au dénouement inattendu, il faut s’assurer que la révélation finale ouvre la voie à une réinterprétation de la nouvelle, qu’elle force le lecteur à revenir sur le texte pour lui donner un autre sens : la vieille fille était-elle si attachée au célibat ou certains mots ne laissaient-ils pas entendre que sa solitude lui pesait ? Toutefois, ne pas chercher à surprendre pour surprendre, la finale doit être cohérente avec l’ensemble du texte : la mort d’un personnage n’est pas la seule finale pouvant créer un effet-choc ; le réveil est la chute la plus banale d’un rêve ; l’enfant qui joue est plus une excuse à l’auteur sans imagination qu’une explication.

En général, la nouvelle littéraire se divise en quatre ou cinq étapes :

  • la situation initiale présente les personnages, le lieu, le temps et un état d’équilibre.
  • l’élément déclencheur vient bouleverser l’ordre normal des choses. Le personnage principal se retrouve dans une situation fâcheuse, déséquilibrée.
  • les péripéties sont les actions qu’entreprend le personnage pour résoudre sa situation.
  • le dénouement, ou chute du récit, doit provoquer un effet de surprise.
  • la situation finale est facultative ; elle est brève et place le personnage dans une nouvelle situation.

Une fois qu'il maîtrise ces principes, l'auteur imaginatif se plaît à bouleverser l'ordre normal des choses !

analyse méthode littérature

Ajouter un commentaire

Anti-spam