Les nouvelles de la nouvelle

L'été arrive

Le beau temps est dans les tuyaux. En apéro, sirotez la Nouvelle éclair de la semaine ; avec les grillades, dégustez le numéro 6 de la revue sur le thème de l'épuisement. Plus écolo que la clim et moins décoiffant que le ventilo !

Recevoir la lettre d'info  ⇒  

Chez vous, samedi au petit déj' :
les intros de la semaine, les infos "entre nous"
et le concours de nouvelles réservé aux abonnés.
Yaka noter votre adresse mél dans le cadre
et la confirmer avec le message que vous recevrez.

La "podouchka"

Nouvelle eclair 2

Ce fut la seule fois, l’unique nuit, mais quel bonheur ! Ce souvenir demeure aussi fort que si cette nuit était celle d’hier.
Nous n’avons même pas vu le jour tomber. Pourtant, nous avons dû manger, bavarder, aider à ranger, enfiler nos pyjamas. Nous avons même monté l’escalier pour aller dans la chambre.
Mais, lorsque sous le gros édredon rouge carmin qui faisait un énorme dos rond sur le lit, la tête de Mémée, les cheveux enrobés d’un filet, dépassait, comme une tête de tortue, souriante, pommettes hautes, yeux attendris, attendant ses petits-enfants, notre joie était à son apogée.
Chacun d’un côté de Grand-mère, on ne se voyait pas, on riait de rien, on avait chaud, on était bien auprès de son grand corps. Elle riait et le lit aussi, ondoyant sous nos sursauts. Alors, les rires redoublaient. A bout de souffle, nous écoutions enfin la chanson douce de Mémée, que je chanterai un jour à mon tour.

Josette MASSON

L'épuisement dans le libre échange

La Nouve a invité les abonnés à sa lettre d’information à composer des textes originaux sur le thème de l'ÉPUISEMENT. Onze auteurs ont présenté leurs créations, soumises aux avis des autres abonnés ; car là était l’originalité de la formule d'échange en trois temps : adresser son texte, puis recevoir les commentaires avant de présenter une version définitive.

L'échange était libre, sous couvert d'anonymat et dans la bienveillance. La Nouve a servi de boîte aux lettres, écartant l'entre-soi ou le copinage. La page 2 de la revue livre le sentiment des acteurs de l'expérience. Dans la revue, les nouvelles sont présentées juste dans l'ordre chronologique des arrivées, ni classement ni podium.
Un nouveau thème a été confié dans la lettre du 1ᵉʳ juin et sera rappelé pendant toute la période de soumission. Les abonnés planchent déjà pour la revue de l'automne.

Les infos

Les "potins" de la nouvelle : avis, communiqués, publications, styles, histoire, etc.
Pour ne rien manquer, les chapôs sont récapitulés dans la lettre d'info du samedi.

Expo "Une chanson qui nous ressemble"

Le 18/06/2024

La Cité de la langue française présente l’exposition C’est une chanson qui nous ressemble, succès mondiaux des musiques populaires francophones.

Jean Giraudoux, des nouvelles pétillantes d’humour

Le 16/06/2024

Jean Giraudoux est associé au théâtre et à la diplomatie, ses nouvelles moins connues en donnent un visage bien différent.

Qui lit quoi ? Une approche encourageante

Le 14/06/2024

La lecture change ; de nouvelles formes apparaissent. Le baromètre sur les usages des livres numériques et audio 2024 mesure ces évolutions.

Collection "Temps passé"

Le Prince blanc

Un pauvre homme avait déjà fait vingt baptêmes, quand vint son vingt-et-unième enfant. Comme ses parents, amis et voisins avaient été parrains chez lui, il n’en trouvait plus pour ce dernier venu.

Parti sur la route, à la recherche d’un parrain, il rencontra un Prince, tout habillé de blanc, monté sur un cheval, également blanc.

Le Glen-Nevis

Vous qui êtes allés en Écosse, connaissez-vous le Glen-Nevis ? Non. Parbleu.
Qui est-ce qui connaît cet endroit ravissant ? Il n’est pas marqué sur les guides et, pour s’aviser de son existence, il faut une circonstance extraordinaire.

La nouvelle de 1888 mélange subtilement l'esprit de la légende, de la rencontre improbable et du guide touristique.

Les publications de La Piterne : romans, nouvelles et recueils

L'auto-édition accompagnée

Près d'Évreux (27), l'association Pont des Arts et des Rencontres Culturelles (en résumé le Parc) semble répondre à cette intention. Le Parc propose une convention avec les auteurs, qui conservent le statut d'auteur auto-édité, et les accompagne dans la préparation matérielle de leurs ouvrages. Ni éditeur classique ni à compte d'auteur, l'association a adopté le nom de "Collection" pour illustrer l'aspect collectif de la démarche.

Le Parc joue même franc-jeu puisqu'il expose les termes de sa convention sur le site Collection Le Parc, au bas de l'onglet de gauche. Il propose un soutien dans la conception technique des livres, après la sélection et la relecture des textes. Pas de mauvaise surprise, la couleur est clairement affichée : L'auteur est le principal responsable de la diffusion et de la vente de ses livres, en sachant que l’association Le Parc en fera également la promotion dans la mesure de ses moyens et sans engagement de résultats. Maquette, corrections et modifications, règlement de l'imprimeur et remise des épreuves sont prévus à l'article 3. La convention repose sur le principe du donnant-donnant, l'article 4 stipule : Au moment de la remise des ouvrages, l’auteur, pour encourager les activités de l'association le Parc, est invité à lui faire un don... Le président assure que le groupe et la quasi-totalité des membres aidés sont satisfaits d'une telle coopération.

Cette organisation a sans doute des cousines, voire une sœur jumelle, ici ou là. Il serait intéressant d'en recevoir le témoignage sur leur mode de fonctionnement, comme l'avis des membres bénéficiaires de leur soutien. Fournir des informations pertinentes permettra de multiplier les réponses aux candidats à l'édition.